Diepenbeek une nouvelle fois aidée par Nextel SecuriQam

 

Il y a quelques mois, la commune de Diepenbeek faisait l’acquisition de cinq caméras mobiles en partenariat avec la zone de police locale HAZODI. Les caméras sont utilisées pour résoudre des problèmes tels que le vandalisme, les dépôts sauvages, les bagarres et les cambriolages dans les habitations. Et cela donne des résultats ! La police a ainsi pu repérer un petit groupe de vandales dans la Ginderoverstraat et les auteurs de plusieurs dépôts sauvages ont aussi pu être identifiés.

 

Après l’échec de la campagne de sensibilisation 'Ensemble, gardons la Lutselusplein propre', la commune de Diepenbeek a décidé de placer trois caméras sur la Lutselusplein. À peine les caméras étaient-elles fonctionnelles depuis dix minutes qu’un contrevenant était détecté. Les images montrent le contrevenant en train de déposer deux sacs-poubelle sur un tas de sacs PMC.

"Notre équipe avait placé une caméra et était en train de s’occuper de la deuxième lorsqu’un véhicule s’est arrêté", raconte le bourgmestre Patrick Hermans (Puur-Diepenbeek). "Le conducteur a sorti deux sacs du coffre de son véhicule et les a jetés sur un tas de sacs PMC que les éboueurs avaient regroupés à cet endroit, comme ils le font toujours."

Le contrevenant, qui n’est pas un habitant de la Lutselusplein, peut s’attendre à une sérieuse sanction administrative communale (SAC). Il doit en outre payer à la commune les frais liés à l’élimination de ses déchets, soit 250 euros. Depuis, trois autres contrevenants ont été pris. "Ils ont eu la même amende" , ajoute le bourgmestre. "Nous espérons que les caméras dissuaderont d’autres contrevenants potentiels."

 

En savoir plus?

DÉTECTEZ RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT LES CONTREVENANTS

Optez pour une caméra mobile intelligente !